L’autoroute AP-7 sera gratuite à partir du 1 janvier 2020

image new house for sale Spain

L’autoroute AP-7 sera gratuite à partir du 1 janvier 2020

 

Effectivement si vous venez à la Costa Blanca en Espagne l’autoroute AP-7 sera gratuite  à partir du premier Janvier depuis Tarragona à Alicante

Les barrières de péage de l’autoroute AP-7 actuelle seront levées le 1er janvier 2020, une fois que la route reviendra à l’État Espagnol.

Cela est clair depuis que le gouvernement a annoncé il y a deux ans que cette infrastructure serait sauvée à cette date. La circulation par la future autoroute A7 sera donc gratuite. Cependant, les utilisateurs se retrouveront, selon toute vraisemblance, avec la même image que la route offre aujourd’hui. Autrement dit, avec l’infrastructure de péage toujours debout, mais avec les clôtures levées. Non démantelé, bien qu’il ne soit pas opérationnel pour la collecte, étant donné que l’appel d’offres pour la conservation et l’entretien de la route a été publié il y a à peine une semaine et qu’il ne devrait pas avoir lieu avant la mi-janvier ou février, comme l’ont averti des sources UGT hier.

Dans ces circonstances, la décision que le ministère du Développement prendra le plus probablement est de recourir à un contrat d’urgence pour couvrir les services de maintenance entre le 1er janvier 2020 et la date d’attribution du nouveau contrat, puisque le le retour à l’État signifie la fin de la concession détenue par Aumar, filiale du groupe Abertis. En fait, la société négocie déjà un dossier de réglementation de l’emploi (ERE) pour la résiliation du contrat pour 140 opérateurs du péage des routes à péage AP-7 (Hospitalet del Infant à Alicante) et AP-4 (Séville et Cadix). . Dans la province, l’ERE touchera plus d’une trentaine de travailleurs et le reste devrait être subrogé par le futur concessionnaire.

L’option de contrat d’urgence a déjà été décidée lors de la sortie de l’autoroute AP-1 (Armiñón-Burgos) il y a un an. Une résolution, donc, qui se répète au fil du temps et, pour les organisations syndicales, est toujours une conséquence de « la précipitation et le manque de planification avec le ministère du Développement ont résolu ce problème », selon Daniel Sancha , de l’UGT.

Ce syndicat et CC OO ont déjà alerté la semaine dernière, lorsque l’appel d’offres pour les services d’entretien sur la future autoroute A-7, que les spécifications avaient été prises en retard, de sorte que l’attribution n’aurait pas eu lieu avant que la concession actuelle a pris fin le 31 décembre 2019. « Le traitement qui prend la procédure, quelles que soient les éventuelles allégations présentées, retardera l’embauche », a prévenu Maika Faro, de CC OO.

Le dirigeant syndical a également averti que si cette situation se produisait, les travailleurs non concernés par l’ERE et qu’ils seraient subrogés par le nouveau vainqueur « seraient dans une sorte de limbes ». Une préoccupation que les syndicats ont déjà mise sur la table de la négociation de l’ERE, entre autres aspects, comme de possibles délocalisations de travailleurs licenciés dans d’autres contrats de l’entreprise. À l’heure actuelle, Aumar compte plus de 60 opérateurs travaillant dans l’AP-7 dans la province et seulement 35 sont ceux qui seraient touchés par la résiliation des contrats.

En revanche, l’appel d’offres publié la semaine dernière faisait référence aux services d’assistance technique pour la conservation et l’exploitation de la section AP-7 qui affecte la province. Et entre autres actions, ce contrat comprend le démantèlement de l’infrastructure de péage actuelle. La date limite de soumission des offres se termine le 10 décembre.

Compare listings

Compare

We Call You

By submitting this form, I accept Terms & Conditions.

Nous vous rappelons

En soumettant ce formulaire, j’accepte Conditions générales de ventes.